Feeds:
Articles
Commentaires
  • 1 concombre
  • 3  tomates
  • le jus de 2 citrons jaunes
  • 500 g de semoule de couscous 
  • 50 g d’huile d’olive
  • 300 g d’eau
  • Sel, poivre
  • 3 petits oignons blancs nouveaux
  • 1 botte de persil  plat ou coriandre 
  • 30 feuilles de Menthe 

Mettre dans le bol les herbes et faire 2 sec/turbo.

Ajouter le concombre épluché et coupé en 4, les tomates coupées en 4, les oignons , insérer la spatule  et faire 4 sec. / vit.5. Ajouter tous les autres ingrédients et mélanger 20 sec/sens inverse /vitesse 3. 

Mettre dans un saladier,  ajuster l’assaisonnement et laisser gonfler au réfrigérateur une heure minimum.

Remarques

  • Je vous ai mis des quantités et ingrédients mais cette recette est pour vous montrer le principe , à vous d’ajuster en fonction de ce que vous avez dans le frigo et vos goûts (courgettes, ciboulette, etc…)
  • Vous pouvez remplacer la semoule par du quinoa cuit, du boulgour précuit, du choux fleur cru et haché 3 sec/vit 5, etc….
  • Pour un taboulé pour un grand nombre de personnes (50) j’ai multiplié les quantités et j’ai mixé tout  séparément (sans laver le bol) et je mettais au fur et à mesure dans mon saladier. Gain de temps énorme.
  • Rapide facile et idéal pour pique nique ou accompagner les grillades.

 

Crumble pour verrines

  • 150 g de Farine
  • 150 g de cassonade crumble thermomix
  • 150 g de beurre
  • 60 g d’amandes concassées (4 sec/vit 5)
  • Facultatif : 1 fève tonka moulue

Préchauffer votre four à 200°C.

Mettre tous les ingrédients dans le bol et mixer 10 sec/vit 6.

Etaler sur une feuille de papier cuisson et cuire jusqu’à ce que le crumble soit doré 20 mn environ.  A l’aide d’une fourchette l’émietter et remettre dans votre four éteint porte entrouverte pour le déssecher.

Remarques 

  • Le grand avantage de ce crumble c’est qu’il se conserve très bien plusieurs jours dans une boite hermétique.
  • Vous pouvez rajouter des flocons d’avoines , des graines diverses  tournesol, courges,  sésame, …. ou de la noix de coco râpée,
  • Idéal pour un café gourmand ou un buffet
  • Vous pouvez remplacer le beurre par une purée d’amandes ou de noisettes si vous ne voulez pas utiliser de beurre

verrine fraises thermomix

Idées de verrine : 

  • Crème pâtissière / Fraises /crumble
  • Compote de rhubarbe / crème anglaise / Crumble  etc….

 

 

 

  • 200g soit 1  sachet de cacahuètes non salées (pas grillées )Snickers glacés express au thermomix
  • 200 g de chocolat au lait ou chocolat noir

Mettre les cacahuètes dans le bol et mixer 1min/vit.6. Au bout de 1 mn racler les bords et mixer à nouveau 1 mn/vit.6. Si besoin  racler les bords et mixer à nouveau 1 mn/vit.6. (Il faut obtenir du beurre de cacahuètes. )

Ajouter le chocolat coupé en morceaux et mélanger 1 mn/vit.4.

Verser la préparation dans votre moule à Finger. Mettre au congélateur minimum 12 H.

Remarques :

  • Super simple, Super rapide
  • Faire des petites portions car c’est bon mais très vite écoeurant
  • Si vous n’avez pas de moule à Finger, mettre sur une plaque à biscuit roulé ou vous pouvez rouler la pâte dans du papier film pour faire un long et fin boudin et vous découperez vos barres après congélation.

 

 

Pâte brisée Sucrée

  • 250 g de farine Type 55 ou 65 tarte aux fraises thermomix Fotor
  • 125 g de beurre demi sel
  • 1 oeuf
  • 40 g de cassonade
  • Facultatif : pistaches concassées ou 1 c. à soupe de sésame et quelques gouttes de citron

Crème pâtissière

  • 500 ml de lait demi écrémé ou entier
  • 3 oeufs
  • 30 g de maïzéna
  • 80 g de sucre
  • 1 c. à café de sucre vanillé bombée thermomix ou 2 sachets de sucre vanillé
  • 20 g de beurre

 

  • Fraises 
  • Facultatif : zeste citron vert ou jaune et feuilles de menthe ou basilic

Mettre tous les ingrédients de la pâte brisée dans le bol et mixer 30 sec/vit.6.

Retourner le bol dans votre plat à tarte , tourner les couteaux pour faire tomber la pâte. Foncer votre plat à tarte avec vos doigts.

Mettre votre pâte au réfrigérateur  1/2H.

Pendant ce temps, sans laver le bol, mettre tous les ingrédients sauf le beurre de la crème pâtissière dans le bol et programmer 9 mn/90°C/vit.4. Ajouter le beurre et mixer 20 sec/vit4. Déposer sur  la crème  un papier film pour éviter la formation d’une croûte.

Laisser refroidir. Préchauffer le four à 200°C.

Piquer votre pâte avec une fourchette et cuire 20 mn environ. Laisser refroidir.

Montage:

  • Déposer sur la pâte la crème pâtissière et déposer vos fraises entières ou coupées en lamelles.
  • Facultatif : A l’aide d’une microplane saupoudrer avec le zeste d’un citron vert et parsemer de feuilles de menthe ou de basilic ciselées
  • Si vous aimez vous pouvez ajouter sur les fraises de la chantilly

Remarques:

  • Cette recette est une combinaison de la recette de la tarte aux fraises de cookidoo pour la pâte brisée sucrée et de la recette programmée du TM5 crème pâtissière (3/4 portions Texture Normale)
  • Tout ce que je mets en facultatif ce sont des petites saveurs qui personnalisent votre dessert. C’est l’intérêt du FAIT MAISON.

 

L’autre jour , je voulais faire une pousse express de ma brioche, mais j’avais un gâteau à cuire à 180 °C dans mon four donc j’ai essayé une autre méthode afin de créer une étuve thermomix fameuse brioche d'agnèsambiance étuve dans mon varoma.

Dans mon varoma j’ai mis ma brioche dans mon grand moule couronne.  Dans le bol 500 g d’eau et programmer 13 mn /varoma/vit 2. A l’arrêt de la minuterie j’ai ôté l’eau du bol et laisser le varoma sur le bol encore 10 mn puis j’ai enfourné et le résultat était  super.

Remarques : 

  • Moi j’ai mis ma brioche (la fameuse brioche d’Agnès du site )  réalisée avec 500 g de farine car j’ai fait dans mon grand moule couronne (qui n’existe qu’en Espagne). Si vous avez le moule à gâteau spécial varoma mettre une brioche ou un pain de 300 g farine maximum car ça double de volume.
  • Une autre fois j’ai mis 15 min/varoma/ vit 2 et je suis partie et quand je suis revenue elle avait gonflé mais commencé à cuire avec la vapeur qui a continué à diffuser et du coup elle était moins aérée.

 

4 à 6 personnes.                 duo poisson thermomix

  • 100 g d’échalotes
  • 20 g de vinaigre blanc
  • 400 g d’eau
  • 100 g de vin blanc
  • sel, poivre
  • 10 g de crème fraîche
  • aneth, baies roses
  • 300 g de carottes coupées en bâtonnets ou en biseaux
  • 300 g de pomme de terre coupées en morceaux ou rondelles épaisses.
  • 350 g de saumon détaillé en 4 morceaux
  • 350 g de cabillaud détaillé en 4 morceaux
  • 1 brocoli détaillé en bouquet
  • 250 g de beurre demi sel coupé en morceaux
  • Facultatif: huile d’olive pour huiler le poisson

Mettre les échalotes dans le bol et hacher 5 sec/vit 5. Racler les parois du bol à l’aide de la spatule.  Ajouter le vinaigre de vin*, l’eau et le vin blanc*.  Insérer le panier de cuisson et y mettre les carottes et les pommes de terre.

Sur le plateau vapeur déposer le poisson , huiler à l’huile d’olive les morceaux,   les saler, poivrer, ajouter de l’aneth et quelques baies roses. Réserver

Mettre le brocoli dans le varoma.  Mettre en place  le varoma avec le plateau vapeur et programmer 30 mn Varoma/sens inverse/ vitesse 1. (cf remarques)

Retirer l’ensemble du varoma et le panier cuisson, vider le panier cuisson  et réserver le tout au chaud.

Filtrer  à l’aide du panier de cuisson le contenu du bol et remettre les échalotes dans le bol. Ajouter la crème au contenu du bol et chauffer  5 mn/70 °C / vitesse 2,5.

Au bout d’une minute ajouter le beurre petit à petit par l’orifice du couvercle sur les couteaux en marche.

Transvaser la sauce dans une saucière, dresser le poisson et les légumes sur un plat de service et servir chaud.

Remarques 

  • Si vous aimez les légumes bien cuits et le poisson peu cuit, je vous conseille de mettre tout à cuire sauf le poisson, de programmer 15 mn et au bout de 15 mn, insérer le plateau vapeur et  programmer 15 à 20 mn/varoma/ sens inverse/ vitesse 1. 
  • Recette excellente, très simple et qui épate.
  • Evidemment recette riche en MG du fait du beurre blanc donc à faire un dimanche ou pour les fêtes ou quand vous recevez.
  • Vous pouvez faire avec une seule sorte de poisson
  • Pour remplacer l’aneth fraîche qui coûte cher vous pouvez la remplacer par de l’aneth déshydratée ou du fenouil sauvage ou le vert du bulbe d’un fenouil
  • Si vous n’aimez pas l’aneth, la remplacer par du persil plat ou herbes de votre choix ou rien.
  • Recette sur cookidoo adaptée pour mes ateliers culinaires c’est à dire tout cuit en une fois et non deux fois 20 mn.

* Astuce : pour peser une petite quantité faite la taire avec le gobelet et peser dans le gobelet comme cela si vous avez la main lourde vous pourrez toujours en enlever

 

 

Les Sensations alimentaires

Les sensations alimentaires guident l’individu dans le choix de ses aliments et la détermination de leur quantité. Ces sensations traduisent les concentrations de neuromédiateurs qui gèrent les stocks énergétiques de l’organisme et les besoins dans les différents nutriments.faim

C’est l’hypothalamus qui commande nos sensations de faim puis de satiété, et qui

régule notre appétence pour un aliment particulier, l’intensité du plaisir ou du

déplaisir que cet aliment engendre lorsque nous le humons et que nous le goûtons.

La faim

Il est important de faire la différence entre deux sortes de faim :
• La faim physiologique est un besoin de nourriture pour le corps besoin

d’énergie et de certains nutriments.

Exercice :

Essayez de ne rien manger pendant quatre heures afin de ressentir la faim.
Si vous ne ressentez jamais la faim vous mangez sûrement en avance, c’est-à-dire que vous surmangez par peur du manque ou que vous ayez perdu le contact avec vos sensations alimentaires. Comment se manifeste la faim : manque d’énergie, sensation de faiblesse creux à l’estomac, ventre qui gargouille, difficultés de concentration, petits vertiges, troubles de l’humeur… ;
La faim est le signal qui doit initier la prise alimentaire.

• La faim psychologique une envie de manger qui agit comme un mécanisme de défense contre des émotions incontrôlables, négatives ou positives.

Pour les émotions négatives, la nourriture n’est pas un plaisir en soi mais une forme de protection contre des émotions non identifiées et mal gérées. Vous « bouffez » un paquet de gâteaux en pensant à autre chose dans le but de se remplir pour se réconforter. Inconsciemment, vous pensez que souffrir donne le droit à la transgression.

L’importance de prendre conscience de ses émotions. La nourriture est un écran qui empêche de faire face. Mais malheureusement vous allez rajouter de la culpabilité à votre souffrance.

Remplir le carnet de grignotage va permettre de revenir sur ce qui s’est passé. Etiez vous en colère, triste, angoissé ou stressé ? Identifiez avec précision l’émotion qui vous a conduit à vous apaiser ou à vous consoler avec des aliments. Progressivement vous cesserez d’étouffer par ce biais l’émotion qui vous déborde et vous y ferez face sans la fuir. Vous gagnerez en autonomie intérieur et remettrez la nourriture à sa juste place : un plaisir et non un bouclier.

Il est indispensable de faire la différence entre les deux pour manger de façon juste..

Le rassasiement

Concentrez vous sur le goût. Lorsque l’on prête réellement attention au goût, vient le moment où il y a fléchissement du plaisir de manger. Tout se passe comme si ce que vous mangiez devenait moins bon. Le goût à changer et l’on peut s’arrêter. Naturellement le goût de vos aliments ne se modifie pas au cours de leur consommation mais c’est vous en revanche qui vous transformez. Vous devenez différent car vous avez introduit dans votre estomac une quantité de nourriture, certains nutriments sont passés dans le sang, certains enzymes ont été secrétés etc…. tous ces mécanismes ont envoyé plusieurs signaux à l’hypothalamus. Plus vous nourrirez votre corps moins vous éprouverez d’attirance pour ce que vous mangez. Quand vous n’aurez plus d’attirance (plus de plaisir gustatif) vous cesserez d’en manger car vous êtes rassasié.

Pour cela il falloir apprendre à manger attentivement et manger le plus lentement possible.
Il faut à notre organisme entre 15 et 30 mn pour que les signaux de rassasiement soient perçus et enregistrés.

Manger sans aucune autre activité, chassez les parasites.( Exemple des pop corn ou des enfants avec animateurs. )

Faites une pause au milieu du repas et interrogez vous couverts posés et bouche vide. Si le plaisir faiblit c’est que l’on commence à être rassasié.
Se détendre avant et pendant le repas. Pour certains les repas sont des situations difficiles car casse tête quotidien, sera-t-il équilibré, peur de craquer, peur de grossir….

Se servir des petites quantités permet de s’interroger sur vos besoins. Acceptez les temps morts entre les plats.

La Satiété

Le rassasiement est spécifique de chaque aliment, mais vous pouvez avoir faim pour un aliment différent. Vous passez donc à un autre plat. Si à la fin de ce plat la faim a disparu vous avez atteint la satiété globale. Vous pouvez donc cesser de manger. La satiété n’est rien d’autre que la disparition du plaisir gustatif et de la faim et non pas la sensation du ventre plein ou le fait de décider que l’on a assez mangé. Le moment où cesse la consommation a peu de rapport avec le volume qu’occupera l’aliment dans l’estomac mais chez le mangeur régulé ce sera en fonction des calories ingérées.